Vous êtes ici : Accueil > Lettres du mois

Lettres du mois

N°245 Octobre 2022

Saint-Macaire retrouve son orgue

Publiée le 4 octobre 2022 par Philippe Bezkorowajny.

Située sur la rive droite de la Garonne, érigée sur un promontoire rocheux dominant la plaine alluviale, la ville de Saint-Macaire est connue depuis l’Antiquité. En 1027, le prieuré bénédictin est donné à l’abbaye Sainte-Croix de Bordeaux par le duc d’Aquitaine. En 1038, une église est édifiée à proximité du prieuré. En 1341, Saint-Macaire devient « ville royale d’Angleterre ». Assiégée et prise en 1377 par le duc d’Anjou, la ville revient dans le giron français en 1453 à la fin de la guerre de Cent Ans. L’église Saint-Sauveur et Saint-Martin de Saint-Macaire date des 11ème et 12ème siècles. De plan en croix (...)

Lire la lettre
N°244 Septembre 2022

Fêtons le patrimoine !

Publiée le 19 septembre 2022 par Philippe Bezkorowajny.

Après un été marqué par des épisodes de forte canicule (qui impactèrent souvent nos orgues), d’incendies de nos forêts, la rentrée est arrivée avec le spectre d’un hiver compliqué (pouvoir d’achat, crises énergétique et sanitaire). Les festivals ont connu une affluence normale après deux années compliquées. Le mois de septembre est maintenant traditionnellement consacré au Patrimoine historique de notre pays. Patrimoine architectural, archéologique, pictural, musical et littéraire. De chapelle en lavoir, de château en manoir, d’abbaye en pigeonnier, d’usine industrielle en carrière, de grotte en parc (...)

Lire la lettre
N°243 Eté 2022

Jean-Baptiste Boisseau

Publiée le 19 septembre 2022 par Philippe Bezkorowajny.

Le 23 juin dernier, le facteur d’orgues Jean-Baptiste Boisseau s’est éteint. Troisième génération d’une famille de facteurs dont le grand-père, Robert, construisit l’orgue de l’église Notre-Dame de Royan. Cet instrument fut entretenu par la suite par le fils, Jean-Loup puis enfin par le petit-fils qui vient de nous quitter brutalement. Avec Jean-Marie Gaborit, son associé, il dirigeait la maison Béthines les orgues depuis 1998, qui a en charge l’entretien de nombreux instruments dont quelques-uns sur Bordeaux. Héritier d’un savoir-faire familial, il savait associer la tradition et la technologie (...)

Lire la lettre
N°242 Juin 2022

Bon anniversaire à nos orgues (2ème partie)

Publiée le 19 septembre 2022 par Philippe Bezkorowajny.

Nous continuons à évoquer les anniversaires de nos orgues aquitaines. Il y a 30 ans, le 7 octobre 1992, Francis Chapelet inaugurait l’orgue reconstruit par la maison Pesce en l’église Sainte-Marie de l’Immaculée Conception de Bordeaux-Bastide. Instrument construit en 1884 par Gaston Maille, il était placé derrière le maître-autel. Petit instrument de 10 jeux, il subit un incendie qui le rend muet jusqu’en 1992. Cet instrument a aujourd’hui 16 jeux, placé à l’emplacement de l’ancien maître-autel et avec le buffet d’origine agrandit en profondeur. En 1987, il y a 35 ans, plusieurs orgues ont été inaugurées (...)

Lire la lettre
N°241 Mai 2022

Le monde de l’orgue en deuil

Publiée le 6 mai 2022 par Philippe Bezkorowajny.

Ce mois d’avril a vu la disparition de deux organistes : André Pagenel et Brice Montagnoux. André Pagenel né en 1938, fit ses études à l’Institut des Jeunes Aveugles à Paris avec les professeurs André Marchal, Gaston Litaize, Antoine Reboulot et Jean Langlais. Organiste de l’église de la Sainte-Trinité de Cherbourg entre 1958 et 1966, il est nommé organiste titulaire des grandes orgues de la cathédrale Saint-Etienne de Bourges. De 1966 à 2002, il tint les claviers de cet instrument dont il obtint sa restauration en 1985 par la maison Kern. Dans un buffet du 17ème siècle, La maison Kern installa un (...)

Lire la lettre
N°240 AVRIL 2022

Bon anniversaire César Franck

Publiée le 6 mai 2022 par Philippe Bezkorowajny.

L’année 2022 est celle des 200 ans de la naissance du compositeur César Franck. Né le 10 décembre 1822 à Liège en Belgique, César est le fils de Marie-Catherine-Barbe Frings (1788-1860) et de Nicolas-Joseph Franck (1794-1871). Inscrit par son père au Conservatoire de Liège dès 1830, César remporta en 1834 les grands prix de piano et de solfège. En 1835, la famille Franck quitte la Belgique pour Paris. César devient l’élève d’Antoine Reicha et entre au Conservatoire en 1837 où il remporte les prix de piano (1838), contrepoint (1840) et le second prix d’orgue (1841) dans la classe de François Benoist (...)

Lire la lettre

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 138