Vous êtes ici : Accueil > Instruments divers > Rodez, Cathédrale Notre-Dame

Orgue de Rodez, Cathédrale Notre-Dame

Antoine Vernholles (1631), Jean de Joyeuse (1677), Joseph Isnard (1776), Koenig (1986) - 47 jeux, 4 claviers

Vaste édifice gothique dont la première pierre fut posée par l’évêque Raymond de Calmont d’Olt en 1277. La longueur de l’édifice est de 107 mètres, la largeur est de 37 mètres et la hauteur sous voûte de 30 mètres dans la nef. Clocher richement sculpté contruit entre 1513 et 1531 d’une hauteur de 87 mètres. Façade sans porte entourée de deux tours et éclairée par une large rosace surmonté d’un fronton classique (18ème siècle). Stalles du 18ème siècle. Important mobilier.

Orgue de Rodez, Cathédrale Notre-Dame
Photo A.D.OR.A./P.B.

Histoire

Le 6 août 1627, le chapître signa un contrat de construction d’un orgue neuf avec le facteur Claude Guillemin qui ne sera pas construit.

De 1628 à 1631, Antoine Vernholles (facteur d’orgues de Poitiers) avec le concours de Raymond Gusmond (maître sculpteur de Périgueux) construisent l’orgue de la cathédrale sur la tribune décorée par Germain Cayron.

En 1657, André Eustache effectue un relevage.

Vers 1677, Jean de Joyeuse reconstruit l’instrument en concervant le buffet.

En 1733, François Lépine restaure l’orgue.

En 1749, François et Jean-François Lépine restaurent à nouveau l’instrument.

En 1776, Joseph Isnard porte l’instrument à 4 claviers.

Après la Révolution, le facteur Clavel effectue un relevage.

En 1839, les frères Claude effectuent une restauration.

En 1872, la maison Puget fait un certain nombre de réparations.

En 1902, la maison Annessens recontruit entièrement l’orgue en transmissions pneumatiques tubulaires.

En 1975, l’orgue à bout de souffle est démonté.

En 1986, le facteur Yves Koenig termine une longue restauration dans l’esprit de l’orgue des 17è et 18è siècles.

Descriptif

Imposant buffet de style Renaissance en noyer poli (hauteur : 63 pieds - largeur : 32 pieds) réemployant des éléments d’un orgue gothique. Au grand corps : 5 tourelles arrondies, 2 tourelles en tiers-point et 6 plates-faces. Au positif de dos : 3 tourelles arrondies, 2 tourelles en tiers point et 4 plates faces. Soubassement richement décoré. Tourelles surmontées d’anges musiciens entourant des armoiries. Console en fenêtre avec 4 claviers de 53 notes (35 notes pour le Récit et 42 notes pour l’Echo) et un pédalier à l’allemande de 27 notes. 5 soufflets cunéiformes derrière l’orgue. Tempérament inégal. La = 415hz.

Positif de dos Grand-Orgue Récit Echo Pédale
53 notes 53 notes 35 notes 42 notes 27 notes
Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte 4
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Fourniture IV
Cymbale III
Trompette 8
Cromorne 8
Voix Humaine 8
Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte 4
Grosse Tierce 3 1/5
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Quarte de nazard 2
Tierce 1 3/5
Flageolet 1
Grand Cornet V
Fourniture V
Cymbale IV
1ère Trompette 8
2ème Trompette 8
Clairon 4
Cornet V
Trompette 8
Hautbois 8
Bourdon 8
Prestant 4
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Cymbale III
Voix Humaine 8
Flûte 16
Flûte 8
Flûte 4
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Accouplement I/II à tiroir - Tirasse GO - Tremblant doux et Tremblant fort

En savoir plus

INSTRUMENT VISITE EN 2005