Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Pyrénées-Atlantiques > Pau, Église Saint-Martin

Orgue de Pau, Église Saint-Martin

Wenner (1871), Costa (1968) - 58 jeux, 3 claviers

La première église de Pau s’appellait Saint-Martin, elle est mentionnée dans un document de 1344. Elle s’élevait sur l’actuelle place de la Déportation (face au château), il en subsiste le clocher attenant au Parlement de Navarre. L’actuelle église a été construite entre le 22 mai 1863 (pose de la 1ère pierre) et le 21 décembre 1871 (consécration) sur les plans de l’architecte Emile Boeswillad, collaborateur de Viollet le Duc. Le plan a une forme d’une croix latine, une nef centrale voûtée d’ogives flanquée de deux collatéraux, un transept et un choeur terminé par une abside à sept pans coupés et quatre absidioles. La longueur de l’édifice est de 70,50m, la largeur du transept est de 36,20m. Clocher d’une hauteur de 77m. Mobilier des XIXème et XXème siècles (maître-autel, tableaux, vitraux, peintures du choeur, statues), autel retable dans le transept droit provenant de l’ancien hôpital de Pau datant du XVIIIème siècle. Carillon dans le clocher composé de 28 cloches et 5 grosses cloches pour les sonneries paroissiales.

Orgue de Pau, Église Saint-Martin
Photo A.D.OR.A. / J. TARTAS

Histoire

Dans l’ancienne église, le Père Castie construit un orgue de 9 jeux en 1666 qu’il restaure en 1674. Ajout d’un clavier d’écho en 1704 par Nicolas Barthe. Jean-François Lépine construit un orgue entièrement neuf de 1735 à 1737 de 18 jeux sur 2 claviers de 48 notes. En 1760, Jean Chilo restaure l’orgue. Le facteur dacquois Jeandel restaure à nouveau cet instrument en 1807. En 1870, l’orgue est vendu à la paroisse d’Ossun dans les Hautes-Pyrénées.

Le 21 décembre 1871 est inauguré un grand-orgue construit par Georges Wenner (54 jeux- 3 claviers/pédalier). Aux claviers, l’organiste titulaire, Léandre Czerniewski.

En 1889, Michel Roger effectue une restauration.

En 1942, nouvelle restauration par Maurice Puget.

En 1968, Edmond Costa modifie profondément la composition et réharmonise l’orgue.

En 1976, la maison Gonzalez électrifie l’orgue avec console neuve et combinaisons multiples.

En 1997, Bernard Dargassie restaure l’orgue avec adjonction d’une 2ème console électrique dans la nef et 4 jeux en chamade.

Descriptif

Grand buffet en chêne massif occupant tout l’espace de la tribune. 5 tourelles de 5 tuyaux en étain et 6 plates-faces. 3 claviers de 56 notes et un pédalier de 32 notes. Console séparée. Transmissions électriques.

Grand orgue Positif intérieur Récit expressif Pédale
56 notes 56 notes 56 notes 32 notes
Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Salicional 8
Flûte 8
Prestant 4
Flûte octaviante 4
Grosse Tierce 3 1/5
Doublette 2
Cornet V
Fourniture IV
Cymbale III
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4
Principal 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte 4
Nazard 2 2/3
Quarte de nazard 2
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Piccolo 1
Fourniture IV
Trompette 8
Cromorne 8
Voix Humaine 8
Quintaton 16
Bourdon 8
Dulciane 8
Voix Céleste 8
Flûte 4
Quinte 2 2/3
Flageolet 2
Fourniture V
Basson 16
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Chamade 8
Clairon 4
Chamade 4
Bourdon 32
Soubasse 16
Contrebasse 16
Flûte 16
Flûte 8
Basse 8
Quinte 5 1/3
Flûte 4
Bombarde 16
Basson 16
Trompette 8
Chamade 8
Clairon 4
Chamade 4

Tirasses G.O., Pos, Réc, G.O.16’, G.O./annulateur, G.O.4’ - Accouplements Pos/G.O., Réc/G.O.16’, Réc/G.O.8’, Réc/G.O.4’, Réc/Pos8’ - Tremblants Pos et Réc - Tutti - Appels anches - Combinateur de 16 combinaisons - Expression Récit

En savoir plus