Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Pyrénées-Atlantiques > Nay, Église Saint-Vincent

Orgue de Nay, Église Saint-Vincent

Brunel (1676) - 17 jeux, 2 claviers

Edifice construit au XIIème siècle sur l’emplacement d’une église antérieure, remaniée au XVème siècle.. Nef unique à 5 travées de style languedocien en pierre et briquette (vers le choeur). Trois chapelles latérales, côté Nord. Porte romane sur la façade ouest. Clocher carré massif de 33m de haut, 4 étages octogones. 3 cloches dont une fondue en 1243 pesant 730 kgs ("Marie"). Maître autel du XVIIème siècle avec tableau du XVIIIème siècle. Chaire en bois sculpté du XVIème siècle. Vierge en bois du XVIIème siècle.Croix de consécration (v.1503).

Orgue de Nay, Église Saint-Vincent
Photo A.D.OR.A. / P. BEZKOROWAJNY

Histoire

L’église fut dotée d’un orgue après 1543 (incendie total de la cité). L’organiste était Monaud des Berns, natif de Lescar.

L’orgue fut démolie vers 1665.

Le 13 décembre 1673, un contrat est signé entre les marguilliers de l’église de Nay et le facteur Gérard Brunel pour construire un orgue de 11 jeux pour la somme de 1450 livres. Le 17 février 1676, l’orgue est terminé mais jugé imparfait par les experts car il manquait un jeu d’écho. On accorda 200 livres supplémentaire pour ce jeu qui fut installé dans un délai de 4 mois. Jean Harel de Nantes fut le 1er organiste selon le contrat signé le 25 mars 1677. Son fils lui succède à sa mort le 2 décembre 1719.

Vers 1760, Arnaud ou Jean Chilo de Barcus effectuèrent des travaux d’entretien.

L’orgue fut réparé en 1807 après les troubles révolutionnaires.

En 1835, Jean Pétron restaura l’orgue (soufflerie neuve, nettoyage et accord général). pour la somme de 600 francs.

Vers 1889, l’orgue est muet, faute d’entretien.

En 1896, le Conseil de Fabrique décida de reconstruire l’orgue et fit appel au facteur bordelais, Michel Roger, élève de Vincent Cavaillé-Coll, ancien harmoniste de Georges Wenner. Roger modifia profondément l’orgue passant d’une esthétique baroque à un essai symphonique.

L’orgue,muet depuis 1973, une association se créée en 2000 autour de l’instrument et une restauration est confiée à Barthélémy Formentelli qui vise à retrouver l’orgue d’origine. La restauration commence en 2003 et se termine avec la bénédiction et l’inauguration de l’orgue retrouvé les 13 et 14 mai 2006. L’orgue est tenu par les organistes Michel Chapuis et Jean-Paul Lécot

Descriptif

Buffet en noyer composé de 3 tourelles et 2 doubles plates-faces de tuyaux en étain. Console en fenêtre. 2 claviers de 49 notes (écho de C2 à C5) et pédalier de 27 notes en tirasse fixe (C1 à C3). Transmissions mécaniques. Tempérament inégal

Grand orgue Echo Pédale
49 notes 37 notes
Bourdon 8
Montre 4
Flûte 4
Nazard 2 2/3 (B& D)
Doublette 2 (B&D)
Tierce 1 3/5 (B& D)
Fourniture III
Cymbale II
Cornet V (E3)
Trompette 8 (B& D)
Voix Humaine (B&D)
Bourdon 8
Prestant 4
Doublette 2
Fourniture III
Cornet II
Cromorne 8

Accouplement II/I - Tremblant doux - Tremblant fort - Rossignol - Sonnailles du Béarn

En savoir plus