Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Lot-et-Garonne > Agen, Cathédrale Saint-Caprais

Orgue d'Agen, Cathédrale Saint-Caprais

Stoltz (1859) - 45 jeux, 3 claviers

Fondée au XIème siècle, l’ancienne collégiale Saint-Caprais fut élevée au rang de cathédrale en 1802. Abside du XIIème siècle flanquée de 3 absidioles ajourées de fenêtres en plein cintre. La cathédrale a été entièrement restaurée au XIXème siècle et a reçu des fresques sur ses murs. Nef très courte à 2 travées, carré de transept très vaste, prévu pour être couvert d’une coupole à l’origine.

Orgue d'Agen, Cathédrale Saint-Caprais
Photo A.D.OR.A. / J.-M. TARTAS

Histoire

En 1847, le facteur Larroque propose 2 devis pour la construction d’un grand-orgue pour la cathédrale. Ces devis sont refusés. La fabrique refusa également les devis de Aristide Cavaillé-Coll, Jules Magen et de Moitessier.

En 1855, Nicolas Henry propose un devis qui est accepté, mais le facteur abandonna le projet vu son grand âge. Néanmoins, il recommanda à la fabrique de s’adresser à Jean-Baptiste Stoltz. La maison Stoltz et Schaff proposa au Ministre des Cultes de livrer l’orgue qu’elle avait construit pour l’Exposition Universelle de cette même année. L’Impératrice Eugénie acheta l’instrument en 1856 et l’offrit à la paroisse.

Le 23 juin 1859, les travaux sont terminés et inauguré en juillet.

En 1867, les frères Stoltz proposent un devis de réparation du grand-orgue, suite à un violent orage. Cette réparation est terminée le 20 octobre 1868.

En 1922, Charles Mutin effectue un relevage et effectue quelques transformations.

En 1954, les Etablissements L.E. Rochesson commencent une restauration de l’orgue qui sera terminée par la maison Gonzalez. L’orgue est profondément modifié dans l’esthétique néoclassique. La traction est électrifié, le plan intérieur de l’orgue a été modifié, ainsi que l’harmonisation. L’orgue est inauguré le 13 octobre 1954 par André Marchal.

En 2004, la Manufacture Languedocienne de Grandes Orgues et la manufacture Claude Berger sont chargées de la restauration de l’instrument visant à retrouver l’orgue de Stoltz de 45 jeux sur 3 claviers. L’inauguration de l’orgue s’est déroulée du 1er au 22 avril 2007 avec le concours de André Isoir, Michel Chapuis, Eric Lebrun et Marie-Ange Leurent-Lebrun, Pierre Pincemaille et du titulaire Jérôme Chabert.

Descriptif

Buffet néogothique en chêne composé de 3 tourerelles en tiers-point et de 2 plates-faces. Console en fenêtre, 3 claviers de 56 notes et un . pédalier de 30 notes droit en chêne. Transmissions mécaniques avec assistance Barker.

Positif intérieur Grand orgue Récit expressif Pédale
56 notes 56 notes 56 notes 30 notes
Flûte 8
Bourdon 8
Viole de Gambe 8
Salicet 4
Prestant 4
Quinte 2 2/3
Doublette 2
Plein Jeu III
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Euphone 8
Clairon 4
Montre 16
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Salicional 8
Prestant 4
Gambe 4
Doublette 2
Fourniture III
Cymbale II
Cornet V
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4
Quintaton 16
Flûte 8
Bourdon 8
Flûte harmonique 8
Viole de Gambe 8
Voix Céleste 8
Flûte octaviante 4
Octavin 2
Cor Anglais 16
Trompette 8
Voix Humaine 8
Basson-Hautbois 8
Clairon 4
Flûte 16
Flûte 8
Flûte 4
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Tirasses I, II et III - Appels Anches III et Pédale - Appel Machine GO - Accouplements I/II, III/II, III/I - Appels octaves graves I et II - Tremblant III - Expression III

En savoir plus