Vous êtes ici : Accueil > Lettres du mois

Lettres du mois

N°223 Octobre 2020

La Sauve-Majeure a son orgue

Publiée le 31 octobre 2020 par Philippe Bezkorowajny.

Si l’abbatiale Saint-Gérard de la Sauve-Majeure près de Créon en Gironde avait abrité un grand-orgue que l’on dit construit par Dom Bedos ainsi qu’un orgue de chœur, l’église paroissiale Saint-Pierre n’en a jamais eu un. C’est maintenant chose faite. L’abbaye bénédictine présente aujourd’hui de belles ruines, les orgues qu’elle conservait ont disparu depuis la Révolution. L’église Saint-Pierre a récupéré l’orgue de travail de Charles Gounod depuis le mois de décembre 2019. Œuvre d’Aristide Cavaillé-Coll en 1880, cet orgue fut donné à l’Institut Régional des Sourds et Aveugles à Bordeaux en 1934. Déménagé dans (...)

Lire la lettre
N°222 Septembre 2020

Un patrimoine fragile

Publiée le 2 septembre 2020 par Philippe Bezkorowajny.

Les vacances se terminent et la rentrée a sonné. La crise sanitaire est toujours là et de nombreux concerts ont été annulés ou reportés. Notre association n’a pas programmé de sorties cette année, car l’organisation se faisant longtemps en amont, l’avenir était incertain. Si les conditions sont meilleures, nous programmerons ces sorties pour l’année prochaine. Le mois de septembre est le mois du patrimoine depuis 1981, et comment ne pas évoquer le drame qui s’est produit le 18 juillet dernier. Le grand-orgue de la cathédrale de Nantes a totalement disparu dans un incendie criminel. Adieu donc au buffet (...)

Lire la lettre
N°221 Été 2020

L’orgue est confiné cet été

Publiée le 5 juillet 2020 par Philippe Bezkorowajny.

A l’heure où notre pays sort peu à peu du confinement, cet été l’orgue sera le plus souvent confiné. Devant la crise sanitaire et son avenir incertain, la majorité des festivals ont annulé leur saison. Ainsi, vous n’entendrez pas en concert les orgues dans plusieurs lieux habituels (Arcachon, Bordeaux, Guîtres, Périgueux, Sarlat, Vanxains…). Toutefois, vous pouvez toujours découvrir les édifices qui abritent les orgues, peut-être que finalement un concert sera donné ou bien vous aurez la chance d’entendre l’orgue sous les doigts d’un organiste de passage ou du cru. Si la pandémie continue de régresser, (...)

Lire la lettre
N°220 Juin 2020

Nettoyage de printemps

Publiée le 1er juin 2020 par Philippe Bezkorowajny.

Au moment où notre pays se déconfine peu à peu et retrouve une vie presque normale, un orgue est en train de se faire une petite beauté, un nettoyage de printemps. L’orgue de l’église Saint Jean-Baptiste de Coutras est en cours de relevage depuis le 26 mai. Construit par le facteur bordelais Nicolas Gaston Maille en 1889, cet instrument a été primitivement installé en tribune à l’entrée occidentale de l’église. Inauguré le 14 juillet par le Baron d’Etcheverry (organiste de l’église Saint-Paul de Bordeaux), cet orgue est de petite taille : deux claviers de 56 notes, un pédalier en tirasses de 27 notes et 8 (...)

Lire la lettre
N°219 Mai 2020

Un été sans musique

Publiée le 2 mai 2020 par Philippe Bezkorowajny.

Depuis le 14 mars au soir, les orgues se taisent. Les lieux de culte n’ouvriront pas leurs portes pour des cérémonies pas avant le 2 juin au mieux. Les nombreux festivals ont décidé de ne pas proposer de concerts pour cet été et de reporter la saison à 2021. Sage prudence puisque nous ne savons pas de quoi l’avenir sera fait. L’été se passera donc de musique cette année, toutefois, si vous visitez une église vous aurez peut-être la chance d’entendre une douce mélodie sortant des tuyaux d’un orgue placé en tribune ou bien à même le sol. C’est comme ça, l’année 2020 est une année pas comme les autres. (...)

Lire la lettre
N°218 Avril 2020

Un silence de cathédrale

Publiée le 31 mars 2020 par Philippe Bezkorowajny.

Le samedi 14 mars dernier, en l’église Saint-Pierre de Bordeaux je jouai ma dernière messe avant le confinement imposé à nous devant cette pandémie inédite. En effet, les diocèses de France et le Gouvernement décidèrent d’interdire les messes pour éviter tout rassemblement pouvant propager encore plus vite le Coronavirus. Ainsi, les nefs de nos chapelles, églises, collégiales, abbatiales et cathédrales, tous les lieux de cultes sont désertés et fermés au public. Nos orgues sont ainsi condamnées au silence et nul ne sait quand les organistes pourront retrouver leurs claviers. Les concerts sont ainsi (...)

Lire la lettre

0 | 6 | 12 | 18 | 24 | 30 | 36 | 42 | 48 | ... | 138