Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Pyrénées-Atlantiques > Sarrance, Église Notre-Dame

Orgue de Sarrance, Église Notre-Dame

Pesce (1984) - 21 jeux, 2 claviers

Centre de pèlerinage béarnais, le long du gave d’Aspe, Sarrance reçut autrefois les visites de Louis XI (1461) et de Marguerite de Navarre, soeur de François 1er, qui y écrivit une partie de son Heptaméron. L’église a été reconstruite en 1609, elle présente un gracieux clocher-porche octogonal à pans concaves, d’une inspiration baroque, surmonté d’un lanternon. Dans une chapelle latérale, des panneaux de bois naïvements sculptés au XVème siècle, rappellent la découverte de la statue miraculeuse de N-D de Sarrance. Dans les bas-côtés, six autres panneaux représentent différents ermites et patriarches du Désert. Chaire et retables baroques. Le cloître de l’ancien couvent (XVIIème siècle) s’abrite sous 14 petits combles transversaux, couverts d’ardoises.

Orgue de Sarrance, Église Notre-Dame
Photo A.D.OR.A. / P. BEZKOROWAJNY

Histoire

Les origines de l’orgue de Sarrance sont incertaines. Certains évoquent le nom du facteur toulousain Delaunay et d’autres le nom de Gérard Brunel, connu pour ses travaux dans la région. Toutefois, le buffet peut être daté des années 1660.

Pillé à la Révolution, il a été réparé en 1851 pour la somme de 1500 francs par un facteur inconnu.

En 1872, Georges Wenner restaure la mécanique, la soufflerie ainsi que les jeux restants. Mais l’orgue reste bien modeste.

En 1901, Michel Roger augmente l’orgue de 7 jeux supplémentaire et ajoute des notes au clavier qui passe de 48 notes à 54.

En 1978, la maison Pesce installe un ventilateur électrique.

En 1980, l’orgue est démonté pour être restauré et reconstruit dans l’esprit des orgues du XVIIème siècle. De 1980 à 1984, la maison Pesce construit un orgue de 21 jeux dans le buffet ancien restauré. Inauguration le 11 août 1984.

Descriptif

Buffet avancé à fleur de tribune, en noyer et sapin. 3 tourelles et 2 doubles plates-faces de tuyaux en étain des XVIIème et XVIIIème siècles. Console en fenêtre à l’arrière du buffet. Tuyaux de l’écho dans le soubassement de l’orgue dont un panneau s’ouvre. Polychromie d’origine retrouvée. 2 claviers de 48 notes et un pédalier de 29 notes (les claviers et le pédalier n’ont pas de 1er Do#). Transmissions mécaniques. Buffet classé M.H. le 15 mars 1976. Tempérament inégal.

Grand orgue Echo Pédale
48 notes 48 notes 29 notes
Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte à cheminée 4
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Fourniture III
Cymbale II
Trompette 8 (B&D)
Voix Humaine 8
Bourdon 8
Prestant 4
Doublette 2
Larigot 1 1/3
Flageolet 1
Cornet II
Cromorne 8
Flûte 8
Trompette 8

Tirasse GO - Tremblant Echo - Accouplement Echo/GO à tiroir

En savoir plus