Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Dordogne > La Roche-Chalais, Église Notre-Dame de l'Assomption

Orgue de La Roche-Chalais, Église Notre-Dame de l'Assomption

Merklin (1880) - 8 jeux, 2 claviers

Eglise néogothique (1869-1872) à 3 nefs de 5 travées chacune. La nef centrale est plus élevée se terminant par un choeur à pans. Peu de mobilier.

Orgue de La Roche-Chalais, Église Notre-Dame de l'Assomption
Photo Amis de l'orgue de la Roche-Chalais

Histoire

En 1880, la maison Merklin construit l’instrument qui est acquis par le Comte d’Arlot de St-Saud. L’orgue est inauguré le 26 juin 1898 par Daène, organiste de l’église St-Ferdinand de Bordeaux et par Paschali, organiste de la cathédrale de Périgueux.

Raoul Duprat restaure l’instrument en 1932 et le dote de la soufflerie électrique actuelle.

En 1953, une restauration a lieu par un facteur aujourd’hui encore inconnu. Un bourdon de 8 pieds au grand-orgue prend la place peut-être d’un salicional.

En 2000, Patrice Bellet et Franz Lefèvre relèvent entièrement l’instrument qui était à bout de souffle. Le bourdon 8’ est supprimé au profit d’un plein-jeu progressif.

Descriptif

2 claviers de 56 notes (en fait, à l’origine ils avaient 67 notes car ils étaient transpositeurs. Le mécanisme a été condamné lors du dernier relevage) et un pédalier en tirasses de 30 notes. Buffet néogothique en deux parties en chêne. Transmissions pneumatiques tubulaires pour la traction des notes et mécaniques pour le tirage des jeux.

Grand Orgue Récit expressif Pédale
56 notes 56 notes 30 notes
Bourdon 16
Montre 8
Prestant 4
Plein-Jeu progressif II-IV
Viole de Gambe 8
Voix Céleste 8
Flûte harmonique 8
Trompette harmonique 8

Tirasse I et II - Accouplement Réc/GO - Tremblant - Appel Anches - Expression Récit par pédale à bascule au centre - Sonnette pour le souffleur.