Vous êtes ici : Accueil > Inventaire > Gironde > Bordeaux > Bordeaux, Église Notre-Dame

Orgue de Bordeaux, Église Notre-Dame

Beuchet (1967) - 56 jeux, 3 claviers

Ancienne et très belle chapelle des Dominicains (1684-1707), classée M.H. Les architectes sont Michel du Plessy, Frère Léon Maupeau et Frère Jean Fontaine. Cet édifice rappelle l’église St-Paul, mais en plus vaste. Magnifique restauration en 1982 par le Service des Monuments Historiques. La nef mesure 60m de long sur 34 de large, à voûtes à pénétration. Bas-côtés reliés à la nef par 7 arcades retombant sur des pilliers. Pas de transept et abside à pans coupés. Clocher de style dorique à 3 étages et magnifique façade (1707) de style Jésuite. Riche mobilier des XVIIè au XIXè s. classé M.H. (maître-autel, chaire, tableaux et reliquaires, vitraux et ferronneries).

Orgue de Bordeaux, Église Notre-Dame
Photo A. BEGUERIE

Histoire

En 1707 est transféré sur la tribune de la nouvelle église, un orgue que le facteur anglais Jehan Haon avait construit quelques années auparavent pour l’ancienne chapelle des Dominicains.

En 1785, le facteur allemand Geoffroy Schmidt construit un grand instrument classique dans un superbe buffet à deux corps en chêne et noyer, oeuvre du Frère Durel. Cet instrument possédait 58 jeux, 4238 tuyaux et 4 claviers/pédalier le tout avec grand ravalement au Fa0.

Au XIXè s, le matériel ancien sera conservé en très grande partie malgré les interventions de Joseph Isnard et Simon Baïssac Labruyère (1803 et 1816), Nicolas Henry (1819), Daublaine et Callinet (1842), Ducrocquet (1846), Georges Wenner (1861) et Gaston Maille (1887).

Au XXè s, l’orgue va perdre peu à peu son matériel ancien par les inerventions de Maurice Puget (1930) et Joseph Beuchet (1967).

De 1971 à 1981, l’église est fermée à la suite de l’effondrement d’une partie des voûtes. En 1982, la maison Pesce restaure l’instrument en refaisant la mécanique et le plan des mixtures.

Descriptif

Superbe buffet à deux corps (7 tourelles au grand corps et 5 au positif de dos) classé M.H. en 1971. 4 claviers de 61 notes et un pédalier de 32 notes. 56 jeux. Transmissions mécaniques (avec assistance électrique des accouplements sur le G.O.) et électriques des jeux. Console en fenêtre.

Grand orgue Positif de dos Récit expressif Pédale
61 notes 61 notes 61 notes 32 notes
Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Flûte 8
Gros Nazard 5 1/3
Prestant 4
Flûte 4
Grosse Tierce 3 1/5
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Quarte 2
Tierce 1 3/5
Grosse Fourniture III
Fourniture V
Cymbale IV
Cornet V
Bombarde 16
1ère Trompette 8
2ème Trompette 8
Clairon 4
Montre 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte à cheminée 4
Nazard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Fourniture IV
Cymbale III
Trompette 8
Cromorne 8
Clairon 4
Diapason 8
Bourdon 8
Gambe 8
Voix Céleste 8
Principal 4
Flageolet 2
Fourniture IV
Cornet V
Trompette 8
Basson-Hautbois 8
Voix Humaine 8
Clairon 4
Principal 16
Flûte 16
Soubasse 16
Principal 8
Flûte 8
Bourdon 8
Principal 4
Flûte 4
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Acouplements Pos/G.O., Réc/G.O., Réc/Pos - Tirasses G.O, Pos, Réc. - Tremblants Positif et Récit - Expression Récit par pédale à bascule - Combinateur 256 combinaisons (16x16).

En savoir plus